Le sport, rempart contre l’exclusion des jeunes (par Halima Benhaddou)

FireGym, le club de fitness de la commune de Jette (une commune de Bruxelles) a pour ambition d’aider les jeunes à s’exprimer, entre autre, à travers le sport.

Véritable maison d’entraide et d’écoute, le club existe depuis plus de 25 ans, autant d’années et d’énergie dépensées pour mener les jeunes vers la réussite.

Situé au sous sol de la galerie marchande Auguste Hainaut à Jette, le club  pourrait bien passer inaperçu si l’on ne connaît pas l’endroit.

FireGym, le club de sport pour le peuple, comme son slogan l’indique, existe depuis 1983 à l’initiative de Carlos Pérez. « C’est en 1983 que le club a vu le jour. J’étais à l’époque un tout jeune sportif, champion de Belgique et d’Europe en haltérophilie. Dans un premier temps, l’objectif était compétitif et sportif, nullement social. C’est plus tard que l’on a développé des activités sociales autour des jeunes ».

Petit à petit, des activités ciblées pour les jeunes apparaissent comme des cours de karaté, de taekwondo, de danse ou des cours de tutorat. « Il s’agit de développer des activités autour des parents et enfants. Il y avait un réel besoin et nous y avons répondu. Même si au départ, nous n’étions pas formés pour nous occuper d’enfants. Cela a commencé par des matchs de football, le dimanche, dans le quartier, et petit à petit d’autres projets ont suivi » se souvient Carlos.

Mais le manque de contact avec les écoles constitue un réel problème pour le sportif de haut niveau. Avant tout, un problème de communication et de soutien. « Nous pourrons apporter notre soutien à l’école, mais le problème c’est qu’il n’y a pas de relais, l’école est cloisonnée. Aujourd’hui, ce qui importe, c’est la production écrite de l’élève uniquement, le reste est occulté. Or, nous pensons que c’est contre productif. On formate les jeunes dans une perspective purement économique. Dans une société hyperactive, nous avons des enfants hyperactifs que l’on dope à la Rilatine, un produit que l’on interdit aux athlètes, là est le paradoxe » continue Carlos Perez.

A Firegym, les jeunes trouvent un lieu où s’exprimer corporellement, une écoute et des conseils pour appréhender la société. « Nous demandons la réussite pour tous. Il faut que s’arrête le tri dans les écoles. Les notes servent aujourd’hui à trier, à sélectionner et, in fine, à exclure. Elles sont la connotation d’un système, elles ne sont pas neutres. Aujourd’hui, 70% des jeunes de Molenbeek-Saint-Jean sont sous qualifiés, si on ne travaille pas à les aider, à les former, on ira nulle part. 320 000 navetteurs transitent par Bruxelles et nos jeunes sont chômeurs, ensuite on se désespère de la délinquance » martèle l’athlète.

Le club compte plusieurs champions internationaux.

Mais Carlos et le club vont prochainement passer le flambeau à Matissa, une jeune asbl. Celle-ci défend les mêmes objectifs que le club de Fitness. Intégrer les jeunes et les amener à l’épanouissement. « L’asbl propose des cours de capoeira. Il y aura donc un suivi du travail que l’on effectue déjà ici à FireGym. La capoeira permet de développer l’esprit d’équipe mais il y a également des chants, des percussions. Chacun est libre de choisir ce qu’il préfère dans cet art martial. L’enfant peut vraiment développer tout ses sens grâce à ce sport» constate Driss Jaouzi, responsable de Matissa Belgique.

D’autres activités sont aussi prévues. En décembre dernier, l’asbl a distribué des plats pour les sans-abris. « On est là où on a besoin de nous », conclut Driss. Intégrer les jeunes issus des quartiers défavorisés dans la société, leur apprendre à être autonome et à s’épanouir intellectuellement, tel est donc le but que se sont fixé FireGym et aujourd’hui Matissa. Histoire que chacun trouve le chemin de la réussite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s