Europe1 fait un Zhest de promo pour EADS. Ecoutez.

(Cet article a été repris sur le site Arrêt sur images ).

Relier la France et le Japon en 2h30 ou encore faire Paris-New York en 1h30.

Si en plus, c’est fait de manière écologique et durable, tout cela à de quoi faire rêver.

Il s’agit en substance de ce que vous avez pu entendre sur Europe1 depuis ce dimanche 19 juin 2011, à propos du Zhest, un projet aéronautique développé par EADS.

Europe 1 n’a pas cessé de nous le confirmer : le rêve devient enfin réalité.

Soulignons  qu’Europe 1 appartient à Lagardère Active. Ce groupe possède également une partie d’EADS (« Le groupe Lagardère est un actionnaire de référence qui co-contrôle la société EADS dont il détient une participation de 7,5%. » rappelle fièrement le site internet). Le mélange des genres peut donc paraître suspect.

Toute la journée du dimanche, les journaux laissent une grande place dans leurs éditions à ce fameux avion du futur.

Exemple avec les journaux du matin.

Lundi matin, c’est la même chose. On reparle encore du Zhest, mais on accélère  la cadence. De plus , l’actualité est du côté de Lagardère. Le salon du Bourget ouvre ses portes, et  l’A 380, un autre fleuron d’EADS fait la une de l’information pour un incident anecdotique.

A 7h40, c’est l’heure de l’interview de Guillaume Cahour. Il reçoit Jean Botti, qui n’est autre que … le  directeur général délégué des technologies et innovations chez EADS (!) . L’entretien démarre avec une question ô combien déstabilisante :

Seul hic dans ce déluge publi-rédactionnel, c’est l’intervention de Stéphane Blakowski, toujours ce lundi matin. Alors qu’il revient, comme de coutume, sur les moments forts de la matinale de sa station, il fait remarquer que ce Zhest reste et restera surtout un fantasme pour l’auditeur lambda.

Mais c’est sa dernière intervention qui est sans doute la plus intéressante.

Il souligne, non sans ironie, la passion soudaine et douteuse d’Europe1 pour ce Zhest. L’équipe qui l’accompagne écarte cette vérité sous des rires gênés.

EADS ne peut tirer que du bénéfice de cette campagne médiatique. Ce n’est pas le cas des journalistes d’Europe 1.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s