Manal al-Sharif, la conductrice saoudienne désobéissante

En 2011, elle avait appelé les femmes saoudiennes à désobéir et à prendre le volant de leur voiture. Un an après, lors du Oslo Freedom Forum, Manal al-Sharif revient sur ce tabou des droits des femmes, mais également sur les événements marquants  de sa vie : les attaques terroristes à la Mecque, son passé extrémiste, ou encore la première fois où elle a écouté de la musique (à l’âge de 21 ans).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s