Journalisme : gravir la colline du conformisme

Image

Un journaliste traite d’une information.

Un peu plus tard, les autres médias ont tendance, à leur tour, à traiter cette même information.

Ce phénomène en cascade, Pierre Bourdieu  l’a appelé la « circulation circulaire de l’information ».Vous pouvez faire le test : ce qu’on lit le matin dans les journaux, on l’entend ensuite à la radio puis à la télévision et bien évidemment sur les internets. Le web semble d’ailleurs amplifier cette dynamique, à la fois en terme de vitesse et de reprise. Paradoxalement, il n’y a jamais eu autant de média, mais l’uniformisation se fait de plus en plus pesante. Plus de quantité que de qualité.

Derrière ce phénomène, ce sont aussi des centaines, voir des milliers de journalistes, souvent frustrés de jouer un simple rôle de caisse de résonance. On leur demande de « pisser » des articles, rapidement, sans bouger de leur écran. Dans cette perspective de rendement, de copier-coller et d’accélérations technologiques, ce sera bientôt l’avènement des robots « journalistes-créateurs-de-buzz ». Je n’ai rien contre cela, bien au contraire : les journalistes, enfin délestés de ces obligations quantitatives, pourraient enfin aller sur le terrain, faire des enquêtes, lire, approfondir leur sujet. Un retour aux sources du métier.

WINDOWSWINDOWSWINDOWSWINDOWSWINDOWSWINDOWSWINDOWSWINDOWS

Dans l’exemple qui suit, je prend un exemple simple : les médias ont évoqué ces derniers jours le paysage emblématique des fonds d’écran de Windows. A l’origine de ce sujet, une vidéo publiée sur Youtube par… Windows. Et puis la circulation circulaire de l’information a pris le relais, comme d’hab’.

lefigaro.fr

Image

RTL.fr

Image

 

20minutes.fr

Image

mytf1.fr (qui recycle un extrait de LCI)

Image

lesechos.fr

Image

 

francetvinfo.fr

Image

 

lexpress.fr

Image

vanityfair.fr

Image

msn.fr

Image

 

rtl.be

Image

 

dh.be

Image

7sur7.be

Image

24heures.ch

Image

lemag.ma

Image

time.com

Image

slate.com

Image

La liste aurait pu continuer. On pourrait aisément faire le même exercice tous les jours sur divers sujets.

D’où viennent ces fameux fonds d’écran ? La réponse est certainement intéressante, car Windows fait parti de notre quotidien, de notre culture. Pourtant, je parie que de nombreux lecteurs voudraient aussi que l’on s’intéresse, par exemple,  à la manière dont fonctionne Microsoft, ses rouages ou encore à ses comptes dans les paradis fiscaux.

Mais avant d’en arriver là, les journalistes et les rédactions doivent affronter eux-aussi une sacrée colline : celle du conformisme.

BONUS

du conformisme en vidéo

Publicités

3 réflexions au sujet de « Journalisme : gravir la colline du conformisme »

  1. Moi non plus, je ne crois pas au complot. La paresse suffit à expliquer. Reste néanmoins que pendant qu’on parle du fond d’écran Windows, on ne parle pas des chômeurs ou d’autres grossièretés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s